Imprimer

La création de la Diane Bressane en 1890 est l’aboutissement du développement de la vénerie au cours du XIXème siècle.

Maître Chambre, avoué à Bourg en Bresse, fut le premier président et Jules Granet, le directeur musical.

Au début du siècle, sous la présidence de Gabriel Dumarché, puis d’Antoine Diennet, la Diane Bressane se taille de beaux succès dans les concours régionaux.

Après la guerre de 1914, en 1920, la Diane Bressane redémarre. Jules Granet est terrassé par la maladie sur le char des sonneurs à Chalamont. Victor Comtet le remplace. Nice ou Paris, de grands succès couronnent le travail de la société et en 1926 apparaît la première tenue.

En 1927, Victor Joachy devient le président et M. Guyon Pelletier lui succède. La direction est confiée à Anthelme Devert, musicien est compositeur qui maquera la Diane Bressane, la conférant un haut niveau musical.

De 1939 à 1950 Jules Debost devient le président et sera remplacé par Henry July pour une année et laisse la président à Pierre Piallat, qui relance la société vers une autre période.

En 1954, la Diane Bressane est invitée au Maroc, une sortie au très grand succès qui restera gravé dans les mémoires. De nombreuses sorties dans la région et au-delà confirme le succès de la Diane Bressane, où la finesse de la trompe de Marcel Brenot fait merveille et la voix incomparable de Henri Perrin fait frissonner.

En 1960, Anthelme Devert quitte la direction après 31 ans ! Guy Marret à la lourde tâche de lui succéder, mais il a de solides connaissances musicales et compose même avec talent.

En 1965, à Bourg en Bresse et en 1966 à Bad Kreuznach, la Diane Bressane participe aux premières fêtes du jumelage.

En 1977, Pierre Piallat quitte la présidence de la société qu’il aura marqué de sa clairvoyance et de ces talents d’organisateur pendant 47 ans, dont 26 à la présidence !
Les jeunes sonneurs participent à des stages et des concours. Ils reviennent avec des idées novatrices. De nouvelles techniques et un retour au stage de vénerie font évoluer la qualité musicale du groupe.
M. Chetail assume une présidence difficile de 18 mois, mais son rôle de transition a été essentiel. Cette même année, G. Marret laisse la direction musicale à Gérard Froment.

En 1978, Pierre Convert devient Président. Il s’attache à tisser des liens avec la jeune génération et cette confiance portera ces fruits. C’est dans l’enthousiasme que se fête que se fête le 90ème anniversaire.

En 1988, Jacques Souverain succède à Pierre Convert. Le centenaire de la société sera fêté des 21 et 22 juillet 1990 avec faste, c’est un succès.

En 1994, Jean- Bernard Vacquier est élu à la présidence. Aidés par la municipalité, les sonneurs ont le privilège de sonner la messe de la Saint Hubert à Brou. En 1995, Guy Marret et Gervais Daubourg disparaissent affectant la Diane Bressane.

Septembre 2001, les sonneurs s’envolent au Japon, participent à la parade internationale d’Osaka et classent cinquième la France sur 85 nations présentes. Le séjour en Hokkaïdo est une réussite et à profondément marqué la Diane Bressane.

Aujourd’hui, sous la présidence de Daniel Robert, Nicolas Irzykowski est directeur musical, Gérard Froment soliste expérimenté et talentueux, Jean-Frédéric Bourguier et Pierre Convert président d’honneur.

 

Diane Bressane Copyright © 2018 création par Dok Prod Informatique Copyright © 2008-2018